« Demain, c'est le marathon, tonton ! | Accueil | A propos de la bulle »

Le jour d'après

Le ciel était encore rose à 6h ce matin quand je suis allée prendre le bus pour le départ du marathon à Staten Island. Devant la Public Library, un coureur fumait une dernière clop. A bord, j'ai appelé mon petit neveu Aloïs à l'hôpital pour lui dire que j'étais en route pour le marathon.
« - Il est grand ton bus ? »
« - Une cinquantaine de personnes. »
« - Un étage ou deux étages ? »
« - Un seul.»
« - ah. »
Tout à coup, avec ces bus minables à un seul étage, ce marathon n'était plus du tout intimidant.

Au départ des bus, des jeunes distribuaient en douce des mini-dossards jaunes aux coureurs, marqués « NO MANDATE». Quelqu'un a dit « C'est trop tard, et c'est en Ohio qu'il fallait les distribuer. » J'en ai pourtant vu quelqu'uns épinglés dans les dos de ceux qui couraient devant moi (je ne voyais pas les dos de ceux qui couraient derrière moi, pardi), il y avait aussi un costaud qui transpirait dans un t-shirt décoré à la main « Still Running Against Bush », les lettres délavées par la sueur de l'effort.
Maria Pia Mascaro, ma copine/voisine/collègue, est l'auteur d'un formidable documentaire diffusé l'an dernier sur Canal + (« Hollywood et le Pentagone : Des liaisons dangereuses). Elle prépare un film sur la mobilisation des mouvements grassroots pendant la campagne présidentielle. Mercredi dernier, elle me disait « Les images que j'ai pour la fin de mon film sont tristes : un couple part dans la nuît sur la huitième avenue, leurs pancartes Kerry sous le bras. » Elle m'a appelée samedi soir pour me dire qu'elle ne pourrait pas venir me soutenir au marathon : des militants anti-Bush de son documentaire l'ont appelée, ils se réunissaient dimanche pour se remettre au travail.

J'ai terminé mes 42 kilomètres en 4h19, 46 minutes après Yannick Noah.

novembre 8, 2004 | Permalink

Commentaires

http://www.lire.fr/enquete.asp/idC=47389/idR=200/idG=
un article intitulé "les habits neufs de la contestation" (et un dossier)
Bon, ils se remettent au travail, les militants...mais est-ce une lame de fond ou une façon d'atténuer la déception?
Quatre ans, ce n'est pas si loin.
Et vous, votre record, vous en etes loin ?
Ce n'est pas votre premier marathon.
Avez-vous déja abandonné?
En tout cas, je trouve ça balèze.

Rédigé par : gimik | 8 nov 2004 13:35:48

congratulations, ms. 12218. (sounds like a good number, yeah?) you beat your target time and came in just on the tails of p.diddy!

Rédigé par : (ms.) Jean Lee | 9 nov 2004 02:04:20

whoops...i didn't mean to pollute your comment box...i didn't get the Malicious Poster Prevention warning...

Rédigé par : Jean, again. | 9 nov 2004 02:07:27

Hé, ne partez pas, Ami!
Plus on est de fous, plus on rit!
- - - - - - -
le site web du Marathon de New York est vachement bien fait!
je cherchais le résultat de la factrice de Saint-Palais-sur-Mer(17) (une copine d'une copine) et j'ai pu comparer votre course avec la sienne et celle de Yannick Noah. Il y a une chouette simulation sur le site! On peut comparer 4 coureurs!
Yannick Noah est parti cool (il EST cool), il n'était pas très loin devant vous. Quand je dis cool, c'est par rapport à la petite accéleration qu'il a placée aux alentours du 6ème mile. Il a dépassé la factrice, partie plus vite, à mis parcours.
Qu'est-ce qui vous a fait ralentir sur le pont (au 15ème mile)? Le panorama ou un embouteillage?

Rédigé par : gimik | 9 nov 2004 14:25:17

- y a p't'et' une cote avec ton pont, triple buse!

Rédigé par : gimik 2 | 9 nov 2004 15:12:49

oh! pardon!

Rédigé par : gimik | 9 nov 2004 15:15:08

Oui, oui, la simulation est très bien. On peut aussi jouer avec les courses passées pour mettre plus de people: Diddy (Sean Combs) contre Yannick Noah

Rédigé par : Guillemette | 9 nov 2004 16:41:19

Hey, modeste Guillemette, l'an dernier vous l'aviez ramassé sur la fin le sieur Sean Combs, et de quelle manière! Et collé près de 10min dans le colimateur, qui plus est. 4h 04 en 2003 : la campagne a laissé des traces, quand meme. :o)

Rédigé par : gimik | 9 nov 2004 20:05:17

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.