« A la Kipp School | Accueil | Quand les astronautes s'envoient en l'air »

Le post en colère du vendredi*

Lit Pour claironner leur opposition à la guerre en Irak, un couple décide de dormir avec leur lit dans le salon. Et ce sera comme ça jusqu’à la fin de la guerre.

Lynn avait d’abord essayé les moyens traditionnels, « écrire des lettres , passer des coups de fil et envoyer des emails mais ça ne m’a menée nulle part ». Là, une vingtaine de personnes sont au courant de leur manif.  

Ernie en a bavé pour déplacer le lit. "You take it apart, and you move the couch around and the coffee table around," he said. "It was kind of a big project."

Et en plus d’aider à arrêter la guerre, porter le lit dans le salon a d’autres avantages. "You get a chance to dust out under the bed and clear out all that stuff that's under there," he said, adding that he was able to find some items he lost a long time ago.

*il tombe un lundi

février 6, 2007 | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83452400d69e200d834e0fe8453ef

Listed below are links to weblogs that reference Le post en colère du vendredi*:

Commentaires

Je pense qu'il aurait été plus fort de mettre les toilettes au milieu de la cuisine.

Rédigé par : Vinvin | 6 fév 2007 06:52:44

Face à un tel engagement, on se sent si tiède..

Rédigé par : Christie | 6 fév 2007 10:35:09

En signe de solidarite, je vais deplacer mon fauteuil et je vous encourage tous a le faire.

Rédigé par : Mainon Jeblogue | 7 fév 2007 02:50:09

Je crois que le plus grand bénéfice de cette noble bataille sera peut-être de mettre un peu de piment dans leur vie sexuelle. On leur souhaite bonne chance !

Rédigé par : Roxane | 7 fév 2007 10:40:29

Heureusement qu'elle n'a pas décidé de faire la grève de la faim jusqu'à la fin de la guerre.
Moi, ça fait 20 ans que je dors dans mon salon.
Serais-je un activiste qui s'ignore?

Rédigé par : Oxymoron | 7 fév 2007 20:36:13

Bonsoir,

Le "Temple de l'Excellence" en quelque sorte... catégorie "contestation".

C'est sûr, ce n'est pas un Français (pourtant réputé contestataire pur et dur) qui aurait un tel courage.

Quoique ?

Amitiés,

Didier

Rédigé par : Transall | 8 fév 2007 21:29:34

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.