« Le post grimaçant du vendredi | Accueil | Go West ! »

20/20 :-)

Bronx_kipp La culture de l’encouragement aux Etats-Unis m’ébahit depuis que je suis arrivée dans ce pays. Je suis allée ce matin visiter un collège du Bronx dont je vous reparlerai. Dans un couloir, je suis passée devant un « temple de la copie superbe ». Sous un dessin de panthéon en carton, étaient accrochées d’excellentes copies corrigées. Toutes étaient annotées de « formidable ! », « excellent ! », « génial ! » et de gros Bravo en majuscules. Dans l’élan, des enseignants enchantés par les copies avaient rajouté de gros smiley :-) réjouis en haut des copies et des « WOW ! ».

« On aime encourager les élèves » m’a dit un des responsables de l’école en voyant mes yeux écarquillés. « C’est comme à Las Vegas, il faut créer de l’excitation. »

janvier 24, 2007 | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83452400d69e200d834dc4eb753ef

Listed below are links to weblogs that reference 20/20 :-):

Commentaires

Et c'est la meme chose au travail : on vous demande d'encourager vos subordonnes par des formules comme "That's smart", "Well Done" ou "Good job". A mes debut il y a 2 ans, on m'a reproche de ne pas remercier assez mon equipe pour leur travail. Ma 1ere reaction de francaise a ete grosso modo "Ben y sont paye pour ca..." mais c'est vrai qu'on s'y habitue tres bien et que c'est agreable pour tout le monde.

Rédigé par : julie | 24 jan 2007 22:30:35

Je prends ça comme un hommage... :-)

Rédigé par : Vinvin | 24 jan 2007 22:43:33

Si vous cliquez sur la photo (le cours de musique), vous verrez qu'il y a des CD qui pendent du plafond. Ils portent tous des "positive messages" écrits au marqueur.

Rédigé par : Guillemette | 24 jan 2007 22:55:33

Si je me souviens bien, il m'a fallu 4 ans pour obtenir la moyenne a mes dissertations... Le "peut mieux faire" Francais a certainement ses limites et je dois bien avouer que je n'ai pas un souvenir excellent de mes annees de Lycee en France. Entendre mes enfants dire qu'ils aiment leur ecole (a l'age de 13 ans) est une vraie bouffee d'air frais!

Rédigé par : JP | 25 jan 2007 00:26:43

En tant que prof, j'ai eu un choc en arrivant dans une école américaine (privée qui plus est). J'ai mis du temps à m'adapter, et finalement, je retiens beaucoup de points positifs dans le "management" des élèves (et des parents) à l'américaine. Le "positive feed-back" marche très très bien, surtout avec de fortes têtes. Certaines pratiques, tellement à l'opposé de la culture éducative française, ont fini par m'apparaître non seulement logiques, mais aussi une condition essentielle de la réussite pour certains élèves: la possibilité de refaire un travail baclé, de repasser une interro ratée (jusqu'à ce que finalement cette satanée règle de l'accord du participe passé finisse par rentrer ...), le travail en tête à tête avec un prof en dehors des heures de classe, etc. Bien sûr, certains aspects sont un peu ridicules (le panthéon des bonnes copies???), mais je me plie à certaines exigences avec la distance qui s'impose: corriger en vert, JAMAIS en rouge, dans les bulletins pratiquer la technique du sandwich (commencer toujours par un compliment - parfois, il faut vraiment se creuser la tête -, puis aborder les problèmes de l'élève [ne fait pas ses devoirs, ne comprend rien à la grammaire, etc.] et finir sur une note positive, un encouragement, une anecdote qui met en valeur l'élève), et surtout, surtout, ne pas oublier de répéter à chaque fois qu'un élève prend la parole: "C'est très bien, bravo, excellent!". On m'a reproché plusieurs fois de n'être pas assez "encouraging" ...

Rédigé par : Lola | 25 jan 2007 00:38:34

alors que nous, en France, on préfère publier le bêtisier des copies du bac.. c'est tellement plus marrant.. et destructeur ! tout le monde a peur d'entreprendre, chez nous. Pourvu que ça change. Revenez en France, les filles, nous remettre un peu d'esprit positif dans l'air !

Rédigé par : Christie | 25 jan 2007 10:20:17

Mouais, si l'on compare les deux niveaux scolaires au final, quelque chose me dit que la méthode de prépa à la Française est meilleure, mais bon... Et pourtant, c'est un peu abusatif, ici, dans la vexation (mais juste un peu... J'ai déjà assisté à de la véritable torture psychologique, humiliation en public), mais non (attention, scoop !) : le monde n'est pas rose (dingue). Et l'école n'est pas faite pour distribuer des bonbons mais pour s'y préparer.

Bref, je vois cette méthode appliquée au boulot, il y a un manager derrière moi qui félicite tout le temps ses troupes (nouvelle technique de management, il sort d'une Grande École d'ingé, mouarf) ; un pote chez m$ à Redmond m'a dit aussi qu'on n'arrêtait pas de le féliciter. Ce qui se passe est fort simple : dans les deux cas, il n'y a RIEN qui marche, mais on encourage les troupes, qui commencent à se lasser de ces récompenses malhonnêtes, et limite insultantes pour l'intellect. De là à dire que l'on doit se farcir un patron râleur (et insupportable), il y a un monde, mais à trop vouloir forcer le trait en sens contraire, on tombe dans le ridicule le plus total, et le résultat, c'est qu'il n'y en a plus aucun ; garder une bonne échelle des valeurs en bien comme en mal, ce n'est pourtant pas si compliqué (et j'ai toujours préféré les profs qui sous-notent à ceux qui sur-notent ; étrangement, ils ont toujours été meilleurs).

Rédigé par : palpatine | 25 jan 2007 14:39:38

Bon alors s'il faut s'y mettre

WWAAAOUOUOUHHHH BRAVO
SUPER POST
MERCI GUILLEMETTE
ET LA PHOTO DU PUR GÉNIE

Rédigé par : richys | 25 jan 2007 15:10:04

Palpatine, ce n'est pas vrai, dans les prépas française on vous encourage.
Je me souviens des encouragements de mon prof de math lors d'une remise des copies:
"c'est bien mon vieux, il y a du progrès. On sent qu'il y a quelque chose, continuez comme ça: 04/20"

Rédigé par : Oxymoron | 25 jan 2007 20:56:25

Bonsoir,

Billet très intéressant que celui-ci...

Comme en toute chose, il semble que les extrêmes soient néfastes, aussi bien en France qu'aux U.S.A.

Tomber sur des sadiques pratiquant l'humiliation ou, a contrario, sur des adeptes du "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" ne me paraît pas de nature à faire progresser l'individu lambda que nous sommes (ou avons été, lorsque nous usions les bancs de l'école).

Pour en revenir au cas particulier du politiquement correct poussé à l'extrême et son corollaire, cette sorte de flatterie systématique, je ne suis pas persuadé qu'ils soient de nature à armer contre l'adversité de la vie.

Dans ma prime jeunesse, lorsque j'avais rendu une copie qui ne valait pas pipette, mes profs avaient le bon goût de me le dire sans détours et les bien pensants qui ont peur de heurter la sensibilité ne rendent pas service en cachant la réalité des choses.

Il est à mon sens tout à fait possible de donner une juste appréciation sur un travail ou une oeuvre, bonne ou mauvaise, sans tomber dans la caricature du "temple de la copie superbe" que vous citez.

J'avoue qu'en lisant cette formulation : "Temple de la copie superbe" je me suis cru revenu quelques siècles en arrière au temps de la Révolution Française, période ô combien mouvementée durant laquelle les qualificatifs les plus farfelus ont fleuri sous nos contrées...

Quant aux mentions "formidable", "excellent" voire "génial" j'ai le sentiment que les jardins d'enfants U.S. regorgent de petits Einstein courant en culottes courtes.

Pour être honnête, s'entendre dire : "votre travail est génial" inciterait plutôt à chercher l'arrière pensée sournoise tapie derrière ce qualificatif flatteur.

Je préfère nettement qu'on me dise que j'ai fait mon boulot, ni plus ni moins, ou que j'ai lamentablement "m...", plutôt que de me carresser dans le sens du poil, non mais des fois...

M'enfin, plus dure sera la chute pour ceux qui auront collectionné les "formidable", "excellent" ou "génial" car, même si parmi eux certains s'avéreront in fine être de réels forts en thème, certains autres pourront avoir cru toucher les sommets et seront confrontés à la dure réalité des choses.

Amen, Ite missa est !!!

Amitiés,

Didier

Rédigé par : transall | 25 jan 2007 22:23:06

Mais Didier, pourquoi supposer que les copies en question n'étaient pas formidables ?

Rédigé par : Guillemette | 25 jan 2007 22:27:25

J'aime bien l'idee de recompenser ceux qui ont bien fait. Dans mon cours de management (aux US) on m'a appris qu'il fallait si possible recompenser ceux qui faisaient qqchose de bien mais ne jamais recompenser les mauvais comportement. Et c'est vrai que c'est agreable de recevoir un compliment de temps en temps, ca encourage.

Rédigé par : pacola | 26 jan 2007 18:03:13

je crois que j'avais vu il y a quelques temps un reportage sur cette école à la télévision! ça a vraiment l'air superbe!

Rédigé par : Mary | 26 jan 2007 18:57:36

Est ce la Bronx High School of Science? les copies y sont toujours tres bonnes.

Rédigé par : o | 29 jan 2007 17:36:36

Plus habitué à l'humour 2ème degré, je me suis demandé si on ne se moquait pas de moi quand j'ai reçu mes premiers compliments/encouragements. Surtout qu'ici à Québec, en Français, il n'y a pas de problème de traduction. Mais on s'y fait assez facilement, je dois avouer que ça me fait toujours sourire le: "T'es pas mal bon!". Et que dire de sa version fémine: "T'es bonne!"... Même après quelques années, je ris encore.
Pour les enfants, c'est vrai qu'ils sont bien encouragés et je ne vois rien à dire. En revanche, aussi ancien de prépas (personne n'est parfait), j'attends de voir les premières sélections qui se feront inévitablement et les réactions devant la réalité. Mais je suis assez optimiste car les encouragements sont délivrés pour toutes les activités de l'enfant, il peut se dire que si ça na marche pas dans une matière, il peut être bon ailleurs.

Allez, vous êtes bien fins!

Rédigé par : Olivier | 30 jan 2007 12:20:12

Enfin en même temps, ce temple de la copie n'existe à ma connaissance que dans cette école particulière où les élèves ont dès le début moins de chance de s'en sortir qu'ailleurs... Aux grands maux les grands miyens. C'est vrai qu'ici on encourage le bon mais je n'ai encore jamais rien vu de complètement fou. A mon travail on nous encourage et on nous dit qu'on fait du bon boulot mais c'est pas non plus du labvage de cerveau. Les vrais compliments, quand j'en reçois, c'est à mon entreien annuel et basta.

Quant à la prépa française, ça dépend une fois de plus où on va... Là où je suis allée, je n'ai jamais vu aucun prof humilier les élèves, au contraire, on était encouragés "à l'américaine" :)

Rédigé par : Estelle | 1 fév 2007 16:46:07

Fascinant de voir comme ces sujets passionnent les Français, moi incluse.
Je trouve qu'entre la France et l'Amérique, on n'a pas encore ouvert la colonne C de ceux qui croient qu'on peut encourager sans flatter et préparer à résister aux humiliations sans humilier, entre la A="pro-flatter nos petits génies au point qu'à 10 ans y s'croient plus malins que leurs parents" et la B="pro-baffer nos nains car l'est jamais trop tôt pour apprendre que dans la vie on s'prend plein de baffes".

Rédigé par : diouldé | 2 fév 2007 20:09:15

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.